Le guide complet pour Créer un blog en 6 étapes

Créer un blog est l’action essentielle de toute stratégie de communication web. Car sans contenu optimisé, pas de référencement. 

Table des matières

Dans les années 2000, le blog n’était qu’un outil expérimental permettant aux premiers passionnés du web d’échanger à distance. Aujourd’hui, il est devenu l’élément central des stratégies de contenu SEO des entreprises. 

1 - Qu’est-ce qu’un blog et pourquoi le créer ?

Le blog, c'est quoi ?

Le blog est un type de site web qui permet de publier des articles. Il s’agit d’une sorte de journal d’actualités et d’événements partagés avec les internautes dans un ordre antéchronologique (du plus récent au plus ancien). Voyez cela comme un magazine tenu à jour régulièrement et dont vous seriez l’auteur. 

Un clic et le reste du monde peut lire vos écrits.

Créer un blog professionnel

Pourquoi créer un blog ?

Honnêtement, avec les années d’expérience que j’ai en rédaction de contenu, je dirais plutôt « pourquoi ne pas créer de blog ? « . Le blog est l’outil n°1 pour référencer son site. Bien évidemment, il ne faut pas négliger les réseaux sociaux et les anciennes techniques de prospection.

Toutefois, à l’ère du web 2.0, les algorithmes des moteurs de recherche récompensent les contenus de qualité. Et ils sont sur les blogs, pas sur Facebook ! 

Créer un blog permettra à votre site web de générer du trafic et de convertir des prospects en clients. Il s’agit de la base de l’inbound marketing. Si vous souhaitez atteindre la première page de Google, le blog est la meilleure solution. Il suffit de vérifier les sites les mieux classés dans votre activité. Il y a de fortes chances qu’ils possèdent une page « actualités ». 

2 - Les meilleurs sites pour créer un blog (gratuits et payants)

WordPress.com

Lancé en 2003, WordPress est sans nul doute la plus connue de toutes les plateformes de création de blogs. 34% des sites web sont publiés avec ce système de gestion de contenu (CMS). 

Décliné en deux versions, WordPress.com est le plus accessible. Sans expérience ou compétences techniques, vous pouvez créer un blog en quelques clics. Simple et rapide, le CMS est limité dans sa version gratuite, mais suffisant pour se lancer dans le blogging. 

Comme la plupart des plateformes, vous pouvez opter pour une version payante qui enlèvera les publicités et vous permettra d’acheter votre propre nom de domaine. 

Une fois l’inscription gratuite réalisée, vous pourrez choisir entre plusieurs thèmes plus ou moins personnalisables pour mettre en ligne votre blog. 

WordPress.org

Le grand frère se nomme WordPress.org. Il s’agit d’un CMS Open Source téléchargeable gratuitement en ligne. Il faut ensuite souscrire à un hébergement pour installer le logiciel. Cette partie est un peu plus technique même si certains hébergeurs proposent l’installation du module en 1 clic pour vous faciliter la vie. Il est toutefois préférable de le faire manuellement en ftp. 

WordPress, c’est plus de 55 000 extensions et des thèmes en pagaille. À l’aide d’un Page Builder comme Elementor ou Divi, vous pourrez créer un blog visuellement époustouflant sans rédiger une seule ligne de code.

Je vous explique plus bas pourquoi WordPress.org est mon choix n°1. 

Wix

Pour créer un blog gratuitement, Wix est une excellente solution. Cette plateforme propose une interface en Page Builder très réussie et facile à prendre en main. Tout se fait en glisser/déposer avec une aisance déconcertante. Le graphisme des 500 templates proposés est très soigné.

Wix s’est installé comme une référence depuis plusieurs années avec leurs 150 millions d’utilisateurs. Bien sûr, leurs sites s’adaptent aux smartphones bien qu’il faille faire quelques ajustements manuels pour éviter les visuels dégradés sur mobile. 

Si vous optez pour une version payantes, les forfaits sont assez chers puisque la première formule à 64,80€/ an (avec nom de domaine) affiche quand même les publicités. Des solutions avec hébergeur existent pour moins cher et sans ces bandeaux intrusifs. 

Jimdo

Jimdo est un logiciel basé sur le principe du glisser/déposer. Dans sa version gratuite, il est plutôt réservé à un usage personnel. En effet, vous ne pourrez pas connecter de nom de domaine et serez limité dans le nombre de pages. 

Pour la suite, l’interface est claire et épurée. En quelques clics, votre blog est prêt à l’emploi. 

Blogger

Dinosaure de la série, Blogger est un outil dédié aux blogs créé par Google. Entièrement gratuit et sans publicité, il était là aux premiers jours du web.

Ce service est limité dans sa personnalisation, mais bénéficie nativement des outils Google.Un certificat ssl est installé gratuitement et automatiquement avec le sous-domaine. 

Visuellement moins attractif, il est intéressant pour découvrir le blogging lorsqu’on possède déjà une adresse gmail. Cette plateforme est donc plutôt réservée à un usage personnel. 

Joomla

Tout comme WordPress.org, Joomla est un CMS Open Source. Vous aurez donc forcément recours à un hébergeur. Le logiciel est gratuit, mais vous devrez payer pour sa mise en ligne sur le web. 

S’il est puissant, son interface est assez repoussante. Vous pourrez installer des templates et personnaliser le design, mais l’ensemble demeure trop rustique selon moi. C’est certainement un parti-pris qui séduira les amoureux de l’épuré à l’ancienne. 

Son véritable atout réside dans la check-list qui permet de sécuriser totalement son site. 

Drupal

Troisième système de gestion de contenu de la liste et 4ème au classement mondial, Drupal est, tout comme Joomla, assez austère. Toutefois, il s’avère plus puissant et dispose d’une communauté très active. Vous devrez souscrire à un hébergement pour l’installer en ligne. 

Côté sécurité, il s’en sort aussi très bien et les 40 000 extensions disponibles vous permettront de personnaliser votre blog très facilement. 

Il est clairement moins accessible aux débutants et nécessite quelques adaptations spécifiques. Son interface s’adresse plutôt aux anciens codeurs qui ont fait le choix logique, car facile, du page builder. 

créer un blog wordpress

Le choix évident : WordPress.org

Le CMS WordPress avec un hébergeur a clairement ma préférence. 

L’atout n°1 est le contrôle total sur votre site/blog. Le nom de domaine et l’hébergement vous appartiennent et vous pouvez très facilement migrer votre contenu. Vous êtes donc propriétaire de votre site à l’inverse de Wix ou Blogger. 

Ensuite, WordPress offre une communauté extrêmement active et un choix de thèmes très important. De plus, ces dernières années, les pages-builder ont pris d’assaut les CMS en offrant des possibilités de personnalisation autrefois réservées aux codeurs. 

Avec WordPress, aucune limite à votre créativité ou à l’évolution de votre blog. Que vous souhaitiez vous lancer dans le ecommerce ou proposer des services en téléchargement, il peut tout faire grâce aux innombrables extensions disponibles. Beaucoup d’entre elles sont d’ailleurs gratuites. 

Créer un blog est souvent poussé par l’envie d’être lu et d’atteindre la première page de Google. WordPress génère automatiquement les métas descriptions et peut être renforcé grâce à des plugins comme Rank Math

3 - Mettre son blog en ligne

Si vous avez opté pour une solution gratuite comme WordPress.com ou Wix, vous pouvez passer au chapitre suivant.

Dan le cas contraire, si vous avez suivi mon conseil et choisi un CMS Open Source, voici les étapes à suivre. 

Choisir un hébergeur

Vous venez de télécharger votre logiciel gratuit. Très bien ! Maintenant, il va falloir trouver un hébergeur pour accueillir votre système de gestion de contenu. 

Il en existe une multitude, du grand groupe au tout petit, français et étranger. Et les avis sur les uns et les autres se multiplient et s’opposent. Pour éviter de fouiller dans les comparateurs d’hébergeurs trop souvent affiliés à l’un ou l’autre, voici quelques faits pour vous aider dans votre choix. Et sans lien d’affiliation bien évidemment ! 

Les gros hébergeurs

Go Daddy, Blue Host, Host Gator et Ovh occupent les 4 premières places du classement mondial. 

L’avantage premier d’un hébergeur international est le service-client. Il est possible de joindre, avec un délai d’attente raisonnable, un opérateur assez facilement. Et ils trouvent toujours une réponse à vos interrogations. 

L’autre point important est les choix de formules. Ces hébergeurs proposent souvent plusieurs solutions, chacune d’entre elles étant adapté à une clientèle bien précise. Du simple blog au site ecommerce européen, tout le monde y trouve son compte. 

Le dernier point est qu’un hébergeur d’envergure a les reins solides. Il peut encaisser une variation dans le marché. Vous ne risquez pas de voir l’entreprise fermer et votre blog disparaître. Cette année, Ovh a connu un incendie majeur de leurs serveurs à Strasbourg. Beaucoup d’entreprises ne s’en seraient pas relevées, mais Ovh est toujours là. 

Les petits hébergeurs

Ils sont légions avec l’essor du web et la crise du Covid va certainement voir naître quelques petits malins voulant s’essayer aux joies de la gestion des serveurs web.

Je ne vois personnellement qu’un seul avantage à choisir un petit hébergeur pour créer un blog : la proximité. À taille humaine, ce type de société saura vous répondre plus précisément et vous ne serez pas noyé dans la masse. Il y a de fortes chances que votre interlocuteur travaillent également sur les serveurs et comprennent donc parfaitement votre problème. 

Et revanche, ces entreprises peuvent difficilement gérer un pic de service après-vente. En cas de problème, il se peut que votre hébergement soit indisponible pendant plusieurs jours voire plus. 

Ces petites structures proposent généralement peu d’offres et ne disposent pas forcément de serveurs vraiment puissant pour booster votre blog ou vitre site web. 

Ma préférence se tourne donc vers les gros hébergeurs. Cela ne signifie pas que les plus petits ne font pas bien leur travail. Si votre blog est destiné à un usage personnel, je vous invite à travailler avec eux. Si en revanche vous souhaitez créer un blog pour booster le référencement de votre site professionnel, il est préférable d’opter pour un géant du marché ou d’être assuré du sérieux du prestataire. 

Dans ce domaine, je travaille avec Ovh depuis des années et, après des dizaines de créations de sites web, je trouve leurs serveurs très fiables. Bien sûr, vous trouverez toujours un webdesigner qui a connu des mésaventures, mais cela reste anecdotique. De plus, Ovh est français et plus de 60% des sites du pays sont hébergés chez eux. 
J’ai pu testé leur soutien technique et suis très satisfait du délai de réponse. 

Quel forfait choisir ? 

Un hébergeur propose toujours plusieurs forfaits. Chacun correspond aux besoins des utilisateurs. Pour un simple blog personnel, le forfait d’entrée de gamme (Perso chez Ovh) est suffisant.

Si en revanche il s’agit d’un blog professionnel destiné à une stratégie de contenu, il est préférable d’opter pour l’offre Performance 1. C’est plus d’espace disque, une base de données nettement plus grande et une vitesse plus rapide du site grâce à des ressources dédiées. 

choix nom de domaine

Choisir un nom de domaine

Il s’agit de l’adresse de votre blog, celle que vous partagerez avec votre réseau et tous les internautes. 

Par le passé, le choix du nom de domaine influençait le référencement de votre site. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Les algorithmes de Google ne prennent plus en compte ce facteur. Vous êtes donc libre de choisir ce que bon vous semble. Soyez tout de même raisonnable. Il est préférable de respecter certaines règles :

  • choisissez des mots-clés qui représentent votre activité ou le sujet du blog. Il faut être cohérent dans sa démarche. 
  • évitez de multiplier les tirets entre les mots. 
  • n’optez pas pour un nom de domaine trop long. Il sera plus difficile à mémoriser et à partager. 
  • prononcer-le à haute voix. Les recherches vocales se multiplient et il est préférable de choisir un nom de domaine qu’on peut transmettre oralement avec facilité.

 

Lorsque vous avez validé votre nom de domaine, il faut choisir l’extension. Il s’agit des quelques lettres situées après le point. Google s’en sert pour géolocaliser votre site. Une multitude d’extension s’offrent à vous, la plus courante étant le .com pour l’international et le .fr pour la France. Désormais des extensions régionales comme le .bzh pour la Bretagne sont possibles.

Songez donc à vos futurs lecteurs. S’ils se trouvent partout dans le monde, optez pour le .com. N’oubliez pas les pays francophones comme la Belgique, le Luxembourg, le Congo ou le Maroc. Il ne s’agit pas forcément de leur langue officielle, mais elle très répandue. 

Enfin, il ne vous reste plus qu’à réserver le nom de domaine en ligne. Cela se fait généralement en même temps que l’hébergement. 

Installer un thème sur WordPress

Une fois votre hébergement et votre nom de domaine en poche, il faut installer le CMS sur votre site. Pour WordPress, WP Marmite a réalisé un article très détaillé sur le sujet. 

On passe donc à l’étape suivante : le choix du thème.

Trois possibilités s’offrent à vous : le thème gratuit, le thème premium et le page builder. 

Pour les installer, suivez la procédure

Les thèmes gratuits

WordPress propose de nombreux thèmes gratuits qui conviendront parfaitement au blogging. Tout dépend de vos attentes et de l’avenir que vous souhaitez donner à votre site. 
Les thèmes Astra, Ashe et Advance Blogging sont très appréciés par la communauté.

L’inconvénient des thèmes gratuits est le niveau de personnalisation parfois limité.  

Les thèmes payants ou premium

Là encore, il en existe une multitude. Vous les trouverez en téléchargement sur des plateformes comme Elegant Themes ou ThemeForrest. 

L’avantage du thème premium est que vous pourrez tout personnaliser. De plus, certains sont dédiés au blogging et donc parfaits pour les stratégies de contenu. L’investissement demeure relativement faible. 

Les Page Builder

Un Page builder est, comme son nom l’indique, un constructeur de page. Il vous permet de créer votre blog ou site par simple glisser/déposer. 

L’avantage premier est que vous visualisez directement ce que vous modifier. Tout est personnalisable puisque vous travaillez avec des sections contenant des colonnes et des modules. Vous faites ce que vous voulez. 

Les Page builder intègrent de nombreux blocs que vous ajoutez à l’infini. Formulaire, titre, texte, photo, vidéo, code html, rien ne manque.

Dans cette catégorie, deux plugins se distinguent très nettement : Elementor et Divi. 

Elementor a ma préférence depuis peu pour la création de site web, car plus rapide dans le processus de création. Il est disponible en version gratuite (donc limitée) permettant déjà de créer un blog convenable. La version Pro ne coute que 49$/an avec les mises à jour. 

Divi est un page builder tout aussi puissant. Il se démarque par son offre « à vie » très intéressante. De plus, le forfait ne se contente pas de vous fournir l’extension. Vous bénéficiez du thème Divi extrêmement puissant, du plugin Monarch pour le partage social et du plugin Bloom pour vos newsletters. 

Cerise sur la gâteau, il offre également le thème Extra dédié aux magazines et donc fortement adapté au blogging. 

Si vous n’avez pas peur de fouiller un peu dans WordPress sans pour autant jouer avec le code, je vous conseillerai d’utiliser un Page builder. Ils offrent des possibilités bien plus poussées en webdesign. 

Personnaliser votre site

Vous avez suivi mon conseil et installé un Page builder sur votre site. Mais est-ce bien suffisant ? 

Vos articles de blog seront sûrement très intéressant. Toutefois, il ne faut pas négliger l’expérience utilisateur. Aujourd’hui, la qualité du contenu ne suffit pas. Les internautes veulent un blog convivial et dynamique.

C’est l’heure de définir votre charte graphique

Choisissiez vos couleurs, intégrez votre logo, votre avatar, rédigez une phrase d’accroche…Un blog doit posséder une identité propre. Pour une entreprise, il convient d’utiliser l’identité visuelle créée par votre graphiste. 

Quoi qu’il en soit, positionnez bien vos éléments et suivez toujours la même ligne directrice pour vos titres, sous-titres et corps de texte. 

4 - Qu’allez-vous publier ?

L’étape technique pour créer un blog étant passée, vous allez vous concentrer sur le contenu. Car c’est finalement le plus important. Pour attirer les internautes et générer du trafic, il faut produire des articles de qualité

Définir votre cible

Le persona. C’est ainsi qu’on nomme la cible dans le jargon. Quelle que soit le thème de votre blog, il est forcément destiné à un public. Et rares sont les sujets dédiés au tout-venant. 

Il faut donc définir votre cible, car vos lecteurs sont votre future communauté. Réfléchissez donc à leurs attentes, leurs passions, leurs habitudes. De cette étude ressortir le fameux persona. 

Choisir les thèmes à traiter et les catégories

En vous aidant des fiches rédigées concernant votre cible, vous allez choisir les sujets que vous souhaitez traiter. Vous devez regrouper vos idées dans plusieurs grands thèmes liés à votre activité ou votre passion. 

Chaque grand thème devra être inscrit dans une catégorie sur WordPress. Lorsque vous aurez plusieurs articles publiés, ces catégories permettront à vos lecteurs de s’y retrouver plus facilement.

Créer un blog demande de l’organisation. Et il est toujours plus facile de réaliser ces actions en amont.  

Surveiller vos concurrents

Si vous créez un blog d’entreprise, vous devrez effectuer une veille de la concurrence. C’est une des bases du marketing de contenu. Oubliez l’idée de le faire manuellement. C’est fastidieux et quasiment impossible à faire. 

Pour surveiller les blogs à thème de votre activité, des outils existent et sont très efficace. Semrush est très puissant, mais je lui préfère Ubersuggest pour sa formule « à vie » qui évite de payer mensuellement pendant des années. Côté pratique, les deux plateformes proposent plus ou moins les mêmes outils qui vous permettront d’analyser en profondeur les sites concurrents et le vôtre. 

  • Création d’un projet pour disséquer votre site web et corriger les défauts de SEO
  • Suivi de votre positionnement sur des mots-clés choisis
  • Analyse de mots-clés : volume de recherche, niveau de concurrence et idées de contenu
  • Analyse du trafic de vos concurrents, mots-clés recherchés, backlinks
  • Opportunités de liens retour

 

Un outil comme Ubersuggest ou tout autre logiciel d’analyse marketing me semble indispensable pour mettre en place une stratégie de contenu efficace. 

stratégie de contenu

Mettre en place la stratégie de contenu

Élément fondamental, la stratégie de contenu vise à définir la ligne éditoriale du blog. 

Lorsque vous avez décidé de créer un blog, c’est pour partager votre expérience, vos idées, vos passions. Pour ne pas gaspiller cette énergie inutilement, il vous faut des lecteurs. Et pour obtenir des lecteurs, il vous faut une stratégie de contenu. 

Concrètement, vous allez définir un calendrier de publication hebdomadaire et vous y tenir au maximum. Si vous n’avez pas l’habitude d’écrire, je vous conseille 1 article/semaine. Après deux ans, vous aurez déjà 100 articles publiés. 

Dans le cadre d’une stratégie de référencement, il faudra en revanche publier 2 articles par semaines et peut-être d’autres contenus sur vos réseaux sociaux pour inciter votre communauté à interagir avec vous. 

Je vous propose un planning éditorial Excel à télécharger pour vous guider. 

Varier les contenus

Les internautes se lassent vite, très vite. Et leur niveau d’attention est inférieur à celui d’un poisson rouge. Le tour de bocal est donc rapidement fait et si vous ne captez pas l’attention de vos lecteur rapidement, ils partiront. 

Pour évitez cette lassitude, je vous conseille de créer un blog avec des des contenus variés. La publication d’articles longs est idéale pour le référencement, mais il ne faut pas tout miser là-dessus. 

Voici donc quelques idées d’articles très appréciés et souvent partagés:

  • liste
  • bilan
  • interview
  • comparatif
  • vidéo
  • podcast
  • screencast
  • guide

Cela vous aidera également à ne pas perdre votre motivation. Créer un blog n’est pas compliqué en soit. C’est tenir la distance qui fait souvent défaut aux blogueurs. 

5 - Comment écrire des articles ?

Comprendre comment créer un blog et savoir écrire des articles sont deux choses à part. Je ne vais pas vous mentir, une certaine aisance en français est nécessaire. Mais rassurez-vous, on n’écrit pas du Baudelaire sur un blog. 

Une idée, un mot-clé !

Le mot-clé est essentiel sur un blog comme sur un site web. Grâce à l’outil Ubersuggest, vous pourrez trouver des idées et connaître le volume de recherche ainsi que la tendance actuelle. 

Vous devez garder en tête que chaque article doit avoir son mot-clé. N’allez pas mettre en concurrence inutilement deux articles

Ce mot-clé devra ensuite être utilisé comme référence dans l’article. Il faut l’intégrer dans vos métadonnées et au début de votre article. 

Faites un plan

Écrire un article de blog demande une certaine discipline. Pour ne pas vous perdre dans la rédaction, il faut créer un plan. 

Listez chaque point principal à traiter (comme ici avec les chapitres numérotés) et notez ensuite les sous-titres. Cette technique doit impérativement se faire en amont. Elle vous demandera seulement quelques minutes. Et je peux vous assurer que ce temps précieux sera largement rentabilisé. 

Le plan d’article permet également de visualiser la hiérarchie de votre article et sa cohérence.

créer un blog

Écrire pour le web

Comme expliqué au début de ce chapitre, on ne vise pas le Goncourt sur un blog. L’écriture d’articles de blog répond à une demande croissante des internautes toujours en manque de temps. Il faut donc faire court et concis dès le départ. 

Certaines règles existent : 

  • Utilisez la pyramide inversée héritée du journalisme. Allez à l’essentiel dès le début de l’article. 80% des internautes lisent le premier paragraphe et seulement 32% le quatrième. Ne faites pas durer le suspens. Dévoilez immédiatement l’essentiel et développez ensuite. 
  • Faites des phrases courtes. Ne brodez pas votre texte. N’allez pas enrichir votre vocabulaire inutilement pour tromper le lecteur. 
  • 31% des propriétaires de smartphone utilisent la recherche vocale 1 fois/semaine. 55% des internautes utilisent la recherche vocale pour trouver une entreprise près de chez eux. Lorsque vous écrivez un article de blog, songez aux questions des utilisateurs. 

Adaptez votre style à votre cible

Votre persona vous suivra tout au long de l’écriture de vos articles. Créer un blog, c’est s’adresser à un public bien précis. Vos lecteurs ont certainement une manière de s’exprimer, des habitudes de lecture, des expressions favorites. Utilisez-le dans la rédaction de votre contenu. 

Si vous avez un blog de niche, ce sera d’autant plus vrai. Les termes spécifiques à certaines activités et passions sont très marqués et souvent uniques. 

Soignez la forme

Vous avez bien travailler le fond. Votre article est rédigé et suffisamment long pour répondre aux problématiques de vos lecteurs. Comme je l’expliquais dans la partie sur la personnalisation du site, il ne faut pas négliger l’expérience utilisateur lorsque vous souhaitez créer un blog. 

Pour rythmer votre contenu, je vous conseille d’intégrer des infographies. 

  • Canva : gratuit, il vous permettra de créer des infographies très facilement. 
  • Pixabay : une banque d’images libres de droits extrêmement complètes. 
  • Powtoon : créer des vidéos attrayantes et des bande-sons. La version gratuite permet de publier directement sur Youtube. 

 

Lors de la rédaction de vos articles, pensez à bien aérer votre texte. Espacez vos paragraphes pour éviter l’effet bloc. 

Corrigez votre texte

Si une coquille peut toujours se glisser dans un article, il ne faut pas que cela devienne une habitude. Un texte truffé de fautes ou mal rédigé nuira à votre image. Même si certains référenceurs utilisent les fautes d’orthographes volontairement dans leur texte (pour les requêtes d’utilisateurs mal orthographiées), je vous conseille d’éviter cette technique risquée. 

Relisez donc votre texte et supprimez le superflu. 

Petite astuce très pratique : lisez votre article à haute voix ! 

6 - Référencer votre blog

Pour un usage personnel ou un site d’entreprise, le référencement est essentiel. Vous allez passer du temps à créer un blog et écrire vos articles. Il est normal de vouloir être lu. L’unique moyen est donc de travailler votre SEO. 

Utilisez un plugin SEO (Rank Math)

La première étape pour travailler efficacement votre référencement est d’installer un plugin SEO. Le catalogue WordPress propose de nombreuses extensions vous permettant de travailler votre référencement naturel. 

La plus connue est certainement Yoast SEO. Très pratique et simple d’utilisation, elle permet de gérer l’essentiel des techniques. 

Après des années d’utilisations, j’ai testé Rank Math et je dois dire que je cuis conquis. Très facile à prendre en main, l’outil est clair et limpide. Il liste chaque erreur et explique comment la corriger. Le plugin affiche un score SEO très utile pour s’assurer d’avoir bien rempli toutes les conditions de base. 

Petit plus non négligeable pour les utilisateurs de Page builder, il s’intègre directement dans l’interface d’Elementor ou Divi. Vous pouvez donc écrire votre article et effectuer les corrections sans avoir à revenir à l’interface native de WordPress. Avec cet outil, créer un blog devient un vrai plaisir. 

Les métadonnées et autres astuces

Les métadonnées ont pour objectif principal d’augmenter la valeur des données. Concrètement, il s’agit d’informations nécessaires pour que Google comprennent mieux votre article. Elles sont essentielles pour permettre aux requêtes des internautes d’arriver sur votre site. 

Pour ne pas entrer dans les détails techniques, je vais vous lister les métadonnées et autres points cachés utiles. Rank Math permet leur intégration très facilement. 

  • la balise Title : titre de l’article utilisé majoritairement par Google même si la récente mise à jour modifie légèrement ce concept. La balise Title doit contenir votre mot-clé principal. 
  • le permalien : lien de votre article (texte situé après le nom de domaine. Il doit contenir votre mot-clé.
  • la description : elle apparaîtra sous le titre dans les résultats du moteur de recherche et doit contenir également votre mot-clé principal. 
  • la balise ALT des images. Chacune des images, photo et infographie de vos articles doivent posséder un texte alternatif. Il permet à Google de comprendre votre image et de l’afficher dans les résultats. 
  • insérer des liens externes (pointant vers d’autres sites)
  • intégrer des liens internes (pointant vers d’autres pages de votre blog, d’autres articles)
  • ajouter votre mot-clé principal au début de votre article
  • ajouter votre mot-clé dans au moins une balise H2 et une balise H3

Les réseaux sociaux

Pour booster le référencement de vos articles et donc de votre blog, vous devrez partager votre contenu sur les réseaux sociaux. Chaque plateforme a ses utilisateurs et songez donc à votre cible. Pour une activité en B2B, Linkedin est essentiel. Facebook cible les quadras et Instagram un public plus jeune.

La newsletter et le livre blanc

Pour fidéliser vos lecteurs, la newsletter est le vecteur le plus utile. En utilisant un plugin de captation d’email (type Bloom), vous pourrez partager vos articles-phares et vous assurer que les internautes ne manquent rien. 

Des plateformes comme Mailchimp ou MailPoet permettent de publier automatiquement des newsletters à ses abonnés. 

Pour asseoir votre expertise dans votre domaine, vous pouvez également rédiger un livre blanc. Il s’agit d’un pdf très complet répondant à une problématique bien précise. C’est une des bases de l’inbound marketing. 

Les articles invités et le partage de liens

Toujours pour améliorer votre SEO, vous pouvez collaborer avec d’autres blogueurs. Une technique très utilisée est de mettre en place des articles invités. Les internautes font plus confiance aux blog avec plusieurs rédacteurs. Proposez à un blogueur de rédiger un article sur votre blog et inversement.

Dans le même genre, vous pouvez contacter des blogs bien référencés pour leur parler de vos articles. Choisissez celui que vous pensez être le plus pertinent pour eux et envoyez-leur le lien. Ils seront peut-être amenés à en parler dans leur contenu, vous assurant ainsi un backlink de qualité. 

Répondez aux commentaires

Comment évoquer la création de blog sans parler des commentaires. Il s’agit d’un des éléments vivants des articles. L’objectif d’un contenu est de provoquer une réaction. Bonne ou mauvaise, si votre article ne laisse pas indifférent, c’est gagné ! 

Pour étoffer la discussion, il faut systématiquement répondre aux commentaires. Le blog est un lien d’échange même si ce concept se perd peu à peu au fil années. 

Créer un blog demande un investissement régulier très important. Si vous souhaitez le faire vivre et générer du trafic, vous devrez suivre avec assiduité votre planning de publication. Les compétences sont multiples pour rédiger un contenu de qualité et j’espère vous avoir donné les premières clés pour y arriver. 

Je vous invite à me donner votre avis dans les commentaires et amener votre propre expertise si vous êtes déjà un blogueur confirmé. 

Laisser un commentaire

Besoin d'aide pour votre blog d'entreprise ?

0664 253 743

09:00 – 19:00

TREGOR GRAPHIK

Romain Godest

Adresse 22450 Langoat

Mail creation@tregorgraphik.com

Laisser un commentaire