Rédiger un devis pour un site web ou une création graphique

Le devis, c’est un peu l’élément-clé qui va montrer au futur client ce que vous avez dans le ventre et dans la tête. Alors il ne faut pas se tromper!

Me suivre

Catégories d’articles

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 194 autres abonnés

Mardi 10 mars 2020

Transparent

Lorsque j’ai rédigé mes premiers devis, j’étais paumé. Un peu comme Frodon et Sam dans le Mordor. Pas de lueur à l’horizon. Pas de modèle. Pas de technique. 
Alors je suis allé au plus simple en facturant mes heures. Mais il y avait tout de même quelques bases à respecter. 

Les bases de la rédaction d’un devis

Les erreurs à commettre dans l’écriture d’un devis sont multiples. Mais en suivant ces quatre consignes, vous en éviterez déjà beaucoup.

 

  • Soyez transparent! Tout le monde en a marre des devis avec deux lignes et un montant à 4 chiffres plus loin. Détaillez votre offre pour que le client comprenne que votre travail prend du temps.
  • Créez des blocs! Il faut structurer son devis. N’oubliez pas que le contenu sera assez technique pour le client et s’il ne comprend pas, il ne signera pas. Il est important de regrouper le travail par groupe en ajoutant des titres. Séparez également les produits (impression, hébergement et nom de domaine…) des services (votre travail de création)
  • Limitez les maquettes! Il est primordial de définir le nombre de maquettes que vous fournirez au client, surtout pour un logo ou un flyer. 
  • Ajouter des consignes! Le devis doit être précis et couvrir les deux parties. Si le client paie pour un travail, il devra également vous fournir des informations. Mentionnez bien si le client doit vous donner des photos, des textes, des vidéos…

 » Le devis est un contrat qui engage les deux parties. « 

Comment chiffrer un devis?

Qu’il s’agisse d’un devis pour un site web, un logo, une affiche ou toute autre création graphique, le principe est le même. On chiffre ses heures. Mais attention, je parle bien du temps passé à travailler sur le projet et pas les pauses, les heures de glande par manque d’inspiration ou par manque de motivation et les 10 tasses de thé au soleil. 

Généralement, un graphiste-webdesigner chiffre son devis en journée de travail. certains appliquent un taux horaire, mais notre travail étant assez long, un tarif journalier est plus pratique. Il faut également savoir quelle est la durée d’une journée pour vous. Personnellement, je travaille 10 heures/jour. C’est plus que la moyenne, mais c’est mon organisation de vie. J’aime travailler le soir, au calme et en musique.

Selon l’expérience, les tarifs vont de 250€ à 350€ HT. Certains graphistes chevronnés pourront appliquer des prix supérieurs en fonction de leurs compétences. C’est le marché de l’offre et la demande.

Avec la pratique, il y aura des éléments qui se répéteront et qui vous demanderont donc un temps de travail bien défini.
L’installation de l’hébergement Ovh et du CMS WordPress dans la base de données est identique d’un site web à l’autre. La tarif sera donc toujours le même pour cette partie technique. Il en est de même pour l’ajout des pages de mentions légales et des plugins RGPD ou de sécurité.

 » C’est sur la partie graphique que le devis va se jouer. « 

Le devis peut varier considérablement selon les missions. C’est à vous d’évaluer votre temps de travail en fonction de la demande du client. Et c’est là que l’entretien préliminaire est important. Il faut cibler les attentes du client pour s’assurer de toucher juste dès la première maquette.

Si vous ne maitrisez pas bien son activité, vous aurez à faire des recherches. Ensuite, il y aura l’exploration des concurrents pour se différencier et les tests de plugin selon les demandes du client. C’est là aussi qu’il est utile de se spécialiser. Pour ma part, ma connaissance du monde maritime est ce qui incite les gens de mer à travailler avec moi. Des graphistes-webdesigner avec 20 ans d’expérience de ce milieu, ça ne court pas les rues. Il en est de même pour l’édition littéraire.
Viendront ensuite les tests de couleur et de typographie. Puis la direction artistique choisie. Bref! Tout un tas d’éléments qui prennent du temps.

Il faut également prendre en compte les modifications à apporter et les nombreux échanges (relances surtout) pour obtenir les textes et images nécessaires à votre travail. Tout ceci est du temps passé à travailler et il doit se chiffrer. 

Les droits d’auteur, droits de diffusion, droits d’exploitation…

Alors là, c’est le gros dilemme! Au risque de me mettre toute une communauté à dos, je ne pratique aucun droits particulier. En gros, je cède tout pour rien.

Pourquoi?

Parce que je trouve ça malhonnête.

Exemple: lorsque j’achète un tableau à un artiste, je suis libre de la mettre dans mon salon ou ma cuisine. Si je déménage en Chine, je suis également libre de l’emporter avec moi. Et je pourrai le transmettre à mes enfants sans qu’ils paient pour l’utiliser.
Ben pour mes créations, c’est pareil.
Si un client me commande un logo pour son entreprise, il sera libre de l’utiliser sans limite de temps ou de diffusion géographique. Je lui facture mon temps de travail comme n’importe quel artisan. Il paie. La création lui appartient.

Bien évidemment, il n’a pas le droit de la détourner de son utilisation, car les droits d’auteur s’appliquent.

J’avoue avoir toujours été perplexe devant cette pratique qui applique un pourcentage en plus sur le devis pour l’utilisation internationale, la durée ou autre. J’entends déjà les détracteurs qui joueront la carte « artiste », mais j’ai du mal à me considérer comme tel. Je pense que ce terme est valable pour les illustrateurs et dans des cas particuliers de digital painting (allez voir le travail de Svetlin Velinov sur Artstation. Un régal), mais pas pour un infographiste réalisant un logo. Du moins, pas me concernant. 

Maintenant, je ne juge pas celles et ceux qui le font. Chacun est libre de ses choix et si le client accepte de payer, tan mieux pour eux.
C’est donc à vous de voir ce que vous souhaitez faire.

Particularité pour les devis des sites web

Concernant les devis des sites web, il y a quelques éléments supplémentaires à prendre en compte.
Il s’agit du devoir d’information.

Il est primordial que voc conditions générales de vente soit claires et précises lorsque vous envoyez votre devis. Vous devez informé le client qu’une absence de maintenance pourra endommager son site et le rendre inopérant. Et qu’en aucun cas vous ne serez tenu responsable de ces problèmes. Les mises à jours sont essentielles, ThemeGrill en sait quelque chose puisque son plugin a rendu vulnérables plus de 200 000 sites récemment comme je l’expliquais dans mon article sur l’importance de la maintenance

Soyez donc clair et transparent avec vos clients sur ce point.

De même, pensez à prévoir une formation pour la mise à jour du site au besoin et peut-être pour l’utilisation du CMS pour publier des articles de blog. 

Vous l’aurez compris, un devis, c’est plus complexe qu’il n’y parait et le temps passé à le rédiger n’est pas facturé alors prenez dès le départ les bonnes résolutions. 

Si vous souhaitez que nous travaillions ensemble sur votre communication, que ce soit pour un site web, un logo ou un support imprimable, n'hésitez pas à utiliser le formulaire de contact ou à m'appeler directement.

quis ut quis, eget libero. eleifend Donec ipsum neque. id, dolor.

Pin It on Pinterest

Share This