Le partage social est-il utile sur un site web?

[instagram-feed]

20

NOVEMBRE 2018

Les icônes de partage social sont légions sur les sites web. Tous en possèdent à la fin des articles ou sur le côté d’une page. Sont-ils pour autant utiles?

La multiplication des réseaux sociaux rend la tâche difficile. On pourrait très facilement afficher une vingtaine d’icônes colorées à la fin d’un article de blog pour proposer aux internautes de partager activement notre contenu. Mais les visiteurs le font-ils réellement?

Me suivre

Les Français passent en moyenne 1h15 sur les réseaux sociaux chaque jour. 33 millions d’entre nous possèdent un compte Facebook, 19 millions pour Youtube, 15 millions pour WhatsApp et 50 millions partagés entre Instagram, Snapchat, Twitter, Linkedin et Pinterest.
Se passer d’icônes de partage social sur un blog ou un site serait donc totalement suicidaire.

“Le bonheur est la seule qui se double quand on le partage.”

Albert Schweitzer

Un partage limité par le comportement humain

Les internautes partagent beaucoup plus de photos de chatons que de messages d’alarme sur la déforestation.

Pourquoi?

Parce qu’après une journée de travail où ton boss t’a houspillé (moyenâgeux – j’assume!) du matin au soir, tu n’as pas envie qu’un vegan vienne te prendre la tête avec ta responsabilité dans la chaine Ferrero parce que tu manges le Nutella à la cuillère (on l’a tous fait!).  Non! Tu veux voir un skatteur se vautrer, un chien dormir sur un matelas dans une piscine ou une fille de 5 ans chanter du Beyoncé. C’est un peu le syndrôme Camping Paradis: se détendre pour ne pas exploser.

Du coup, partager un article sur la communication d’entreprise ne viendra pas naturellement aux internautes. Partagez-le quand même pour montrer que vous n’êtes pas un mouton…mais en serez-vous un alors? …

Une étude MoovWeb que j’ai découverte grâce à WpMarmite dresse un portrait peut reluisant du partage social en provenance des sites et blogs. Pour faire court, la quasi totalité des internautes ne partage pas le contenu des blogs via les boutons sociaux, car ils utilisent des applications. En gros, ils naviguent essentiellement sur Facebook et Twitter, partagent en interne ce qu’on y trouve et likent des contenus qu’ils n’ont pas vraiment lu.

Pourquoi donc avoir des icônes de partage social aujourd’hui?

Professionnalisme et appartenance à la communauté

S’il y a une chose dont l’homme ne peut se passer (avec l’eau!), c’est la communauté. Nous avons naturellement besoin de nous identifier à un groupe. C’est une seconde nature ancrée dans nos gênes. Sans communauté, pas de survie de l’espèce!
Fermons la parenthèse sur cette remarque anthropologique et poursuivons sur l’importance des icônes de partage social.

Il est primordial d’afficher cette possibilité, car les internautes ne comprendrait pas pourquoi ils ne sont pas affichés. Serait-ce encore un blog anticonformiste? Trop ringard! Comme le terme ringard, d’ailleurs!
La société (française tout particulièrement) déteste les gens qui ne rentrent pas dans le moule. Il faut toujours qu’une case nous corresponde. Du coup, il est nécessaire de permettre aux internautes de partager votre contenu sur les réseaux sociaux.

L’autre point important est l’image professionnelle que vous allez dégager. Un site web se doit d’être abouti sous tous les aspects: design soigné, logo apparent, charte graphique cohérente et les immanquables icônes de partage social.
Cela induit également que vous possédez des pages sur la plupart des réseaux.

Quels réseaux social choisir et quel plugin?

Vient maintenant la question des icônes à afficher. La plupart des extensions proposent des icônes visibles et d’autres qu’on peut développer par un bouton “plus”.

Pour faire votre choix, il faut réfléchir comme votre cible. Est-elle active sur Facebook, Twitter, Linkedin. Ces trois réseaux sont selon moi obligatoires à l’affichage. Les autres dépendront de votre activité.
N’allez pas surcharger votre page ou article avec une dizaine d’icônes. C’est disgracieux et inutile. Il a été prouvé que les Français n’aiment pas avoir trop de choix. Cela les embrouillent et ils abandonnent finalement. Il faut les guider vers une solution simple: cinq ou six possibilités.

Autre point important: n’affichez le nombre de partage que s’il dépasse les dix ou vingt. En dessous, ce n’est pas vraiment engageant. Le monde attire le monde. Un grand nombre de partages engendrera d’autres partages. Soyez donc patients.

Et quel plugin utiliser alors?

C’est l’éternelle question que tout les webmasters se posent. Ils existent de nombreuses extensions de partage social et plusieurs sont très bonnes.
Pour ma part, ma préférence va à Sharify Social Share Buttons. Comme je l’explique dans mon article sur les 5 plugins WordPress indispensables pour un blog, Sharify est simple d’utilisation et très personnalisable.
On peut placer les icônes à la fin des pages et articles ou sur le côté en défilement. Il y a également la possibilité d’afficher une fenêtre pop-up pour inciter au partage. C’est très efficace!

Les icônes de partage social n’ont plus de réelle utilité sur les sites, mais doivent néanmoins y apparaître. Ils ne sont qu’un faire-valoir, une image qui confirme l’appartenance à la communauté du web et inspire confiance aux internautes.

J'espère que cet article vous a plu. Si c'est le cas, n'hésitez à le partager.
Merci à vous. 

Romain

0 commentaires

Laisser un commentaire

quis et, Nullam ut ut libero sem, elit. eleifend at risus

Pin It on Pinterest

Share This